24 septembre 2012, les prémices de l’Armageddon.

27 sept

Vous vous rappelez de lundi ? Le jour où 100 % des gens de la génération Y (nous, donc) avons eu des sueurs froides ? A 16h30, à moment du bug supposé de Facebook, le monde entier a paniqué. Retour sur les 30 minutes les plus angoissantes de nos existences.

16h27 : T’es au taf, pénard, tu oscilles entre ta TL Twitter et ton PowerPoint où, visiblement, les slides ne veulent pas se faire tout seul.

16h32 : Tu lis un tweet « Vos Inbox s’affichent dans vos TL, ça va balancer sec ».

16h33 : Tu comprends pas. T’façon avec le journal tah la TL de facebook, tu comprends pas grand chose depuis 3 semaines.

16h33 et 34 secondes : Tu comprends.

16h40 : Nan, mais j’ai rien à me reprocher pourquoi je paniquerais ?

16h41 : MERDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDE !!!!!

16h42 : Tu transpires plus qu’àpres un gang-bang.

16h43 : Ma voisine d’openspace sort sa Ventoline. Sa binôme pleure en silence, la 3ème crie « Someone please call 911 ! »

16h44 : Sur mon wall s’affiche « J’peux inviter Stéphane à la tournante du 47ème ? ». Phrase qui, sortie de son contexte, peut être TRES mal interprétée.

16h45 : T’as bloqué l’accès à tes publications.

16h47 : Mais, les messages que j’ai envoyé s’affichent-ils sur le wall desdits destinataires ? Pendant que tu préviens tes copines, tu te demandes si ton ex a gardé le message privé que tu lui as envoyé ?

16h49 : Malgré tout, entre ma dernière rupture et mon mec actuel, j’ai envoyé quelques sexbox. Et en 2008, j’étais quand même une femme libérée (et c’était super facile, malgré les idées reçues). Et Richard, maintenant il est papa, sa nana va peut-être pas apprécier ses messages privés, même si ça date.

16h50 : Je stalke le wall de mon mec.

16h52 : Je stalke le wall de mon ex.

16h53 : Je stalke l’ex de mon mec.

16h54 : Je stalke le wall de la nouvelle meuf de mon ex.

16h56 : Je stalke le wall de mon ancienne meilleure pote.

16h58 : Je stalke le wall de ma pire ennemie.

17h00 : Je stalke le wall de l’ex de ma meilleure amie.

17h02 : J’ai plus personne à stalker.

17h03 : Ma pote Tina me demande si ça fait suspect d’avoir désactivé son compte, parce qu’elle a pas géré le bug et qu’elle trompe son mec depuis 5 ans. Oui, c’est suspect. Très. Déménage, c’est plus simple que le règlement de compte à OK Coral qui t’attend ce soir.

En 30 minutes, le monde entier est devenu la pute la plus avilie et souillée de Zuckerberg. Et on l’a pas volé.

One Response to “24 septembre 2012, les prémices de l’Armageddon.”

  1. wadjilicious 28 septembre 2012 at 8 h 58 min #

    HAHAHAHAHA ! J’avoue j’ai même stalké mon papa mais comme il n’y comprend rien à Facebook ce n’était pas très intéressant. Le stalking compulsif

Leave a Reply