Les meufs, l’alcool et les SMS.

15 juil

I have a dream… Je rêve d’une appli qui t’empêche d’envoyer un SMS alors que t’es ronde comme une queue de pelle. Pourtant, de prime abord, rien ne motive ce geste idiot, mais ô combien familier, de s’accrocher à son iPhone comme un aveugle à son chien, après 2 (ou 3 ou 4 ou 10) verres. Parce qu’en début de soirée, rappelons-nous que ledit cellulaire était jeté au fond du sac, tranquillou, à sa place. Mais voilà, lors d’un apéro entre meufs, on parle pas de métaphysique en latin, on parle de keums. Et d’exs. Une gorgée de plus, et on se retrouve le lendemain matin à devoir assumer les SMS malheureux. Compile de fails.

- Tu fais quoi ce soir ? La réponse que t’attends est : « Rien de space, mais s’tu veux je viens te déboiter ». Ce qui en soi n’est pas dramatique. Mais bon, je doute que vous allez vous tenir le crachoir et vous raconter combien ces jours/semaines/mois (rayez la mention inutile) loin l’un de l’autre étaient foufous. Sinon, on serait pas là, à moitié à oilp, entre deux portes, dans un bar miteux.

- T’étais vraiment le meilleur coup de ma vie. Putain, déjà que tu te feras plus jamais tirer aussi bien, pas la peine de rengorger la fierté de ton ex. C’est le genre à se dire, en son soi intérieur « putain, je savais, JE SA-VAIS que je la faisais jouir comme jamais ». T’as pas besoin de ça, va. Remets-toi à boire, ramasse un mec dans le bar et va te faire mal baiser pour oublier.

- Tu me manques. OK, une rupture c’est dur, c’est vraiment très dur. Ressentir le manque est humain. Mais putain, je suis intolérante au lactose, c’est pas pour ça que j’envoie des messages torturés à Actimel.

- Ch’te manque ? Attention whorisme niveau 18. Réponses éventuelles :« non », « erreur de destinataire », « n’habite plus à l’adresse indiquée ». Taux de suicide : supérieur à celui de France Télécom.

- T’es qu’un sombre bâtard, oublie mon numéro. Si tu t’acharnes à lui envoyer des messages, ça m’a pas l’air simple.

- Hey ! Tu deviens quoi ? « Hey », seriously ?

- T’as une nouvelle meuf ? Je te demande de t’arrêter et de te souvenir de tes cours de catéchisme. Les dernières meufs a avoir été aussi maso sont Saint Blandine, martyr s’il en est et jetée aux lions, Anastasia Steele qui se prend des coups de fouets par Christian Gray, et moi. Cesse donc net.

- Mon nouveau mec me traite bien LUI. Il veut une médaille, lui ?

- Tu m’aimais ? Chui sûre tu m’aimais pas sinon tu serais en train de mourir. Les mecs ne meurent pas d’amour. Ce ne sont que des connards insensibles, okay?

- J’écoute (remplacez par la chanson la plus cucul du monde), je pense à toi. On est en 2013, t’as un Cloud avec tes sons qui te suit même pendant ton frottis vaginal, est-il vraiment nécessaire de préciser à feu ton ex qu’à chaque nouvelle chanson qui aborde l’amour / la rupture tu penses à lui ? Crois-tu seulement qu’un mec fasse autre chose qu’écouter du son quand il écoute du son ?

- qkjsdyb mais pas moi okay ? Y’a quoi dans ton verre ? Du GHB ? Quoique tu veuilles dire, ton ex lit ce SMS et se félicite d’avoir jeté une pute alcoolique.

- Chui trop contente qu’on ait pu rester amis !!!! Sympa cet enthousiasme. Super naturel. T’as fait une crise de narcolepsie et tu t’es endormie sur la touche « point d’exclamation » ou t’es vraiment ravie qu’un jour ton ex puisse être le témoin éventuel de ton mariage ?

- Putain il m’a toujours pas envoyé de message l’autre connard ! Il fait exprès de faire le mort ou il se tape une pute, à ton avis ? Il semblerait que tu confondes les prénoms de ta meilleure pote et de ton ex. Remarque, c’est pas si loin Maud et Gabriel. Tu as beau taper l’écran, enlever la batterie, jeter ton téléphone par terre, c’est envoyé. Revois ton alphabet, à l’avenir. (Indice : il fait exprès de faire le mort)

- Je t’aime. T’as encore des Miles sur Air France ?

5 Responses to “Les meufs, l’alcool et les SMS.”

  1. Maud 15 juillet 2013 at 8 h 52 min #

    Ah moi je ne bois jamais, je suis une fille et j’avoue avoir envoyé des sms comme ça. ^^
    Quand je lis ton article qui m’a bien fait rire, je me suis trouvée d un coup pathétique.
    Bon je recommencerai plus, enfin le moins possible.

  2. Thomas 15 juillet 2013 at 8 h 53 min #

    Rassurez-moi … ça marche aussi avec « Les mecs, l’alcool et les SMS » ?

  3. Wolfus 15 juillet 2013 at 10 h 08 min #

    Est-il possible de te paraphraser pour (si un jour l’occasion se présente) utiliser tes réponses à ce genre de SMS ?
    Pas mal l’article!

  4. Mademoizelle Geekette 15 juillet 2013 at 21 h 13 min #

    On peut aussi envoyer ce genre de SMS en étant sobre et triste. Ô déchéance.

  5. stateofmind 17 juillet 2013 at 10 h 34 min #

    Je suis fan. Moins des sms que j’ai pu envoyer (dans le genre de ceux que tu as cités)et auxquels j’ai eu, au mieux, des réponses « à côté de la plaque ». Bref, ce qui ne tue pas rend plus fort, à savoir aussi que le ridicule ne tue pas mais qu’il te fout plus bas que terre, combiné à la gueule de bois, pendant que la personne contactée débarque te voir le lendemain pour avoir de plus amples renseignements quand au sms fatal. #fail

Leave a Reply