Crew Love

16 juil

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=asH4fb73Zns]

Il y a des Anges sur Terre et on ne s’en rend pas vraiment compte. Ils sont là, t’entourent, tu ne le sais même pas.

Tout le monde est beau quand ça va bien, qu’en est-il en pleine adversité ?

On parle souvent de la rupture, personne ne parle jamais des jours d’après, des mois d’après. Et, sans que tu t’en rendes compte ça fait déjà un an. 365 jours. Tu ne les pas vu passer. Tu as survécu. Aux ups, aux downs, aux matins d’hiver et d’été, chantants ou beaucoup moins. Tous les jours, le soleil s’est levé et tu t’es levée avec. Tu t’es douchée, habillée, t’as pris le métro, t’as bossé, t’as occupé tes soirées, tant bien que mal. Tu n’as surtout pas pensé.

Puis, tu es sortie de ta léthargie, t’as arrêté les apéros quotidiens parce que c’est pas vraiment la solution, tu t’es relevée.

Tu ne t’en remettras jamais vraiment, mais tu l’as admis.

Tout ça tu l’as fait grâce à tes potes.

Grâce à tes copines qui ne se sont pas lassées de t’entendre ressasser la même histoire. Qui ont décrochées le téléphone à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Qui t’ont envoyées TOUS les matins un SMS « ça va meuf ? ». Parce qu’elles t’ont fait rire, t’ont fait sortir, offerts des cupcakes, des cocas light.

Grâce à tes potes, tes bros, tes frères qui en loupent pas une pour te raconter une histoire de cul salace. Ou t’emmener en vacances pour t’empêcher de penser.

Grâce à ces rencontres qui font que, finalement, y’a encore des gens bien dehors.

Grâce à ces gens que tu croyaient insignifiants dans ta vie et qui, pourtant, t’ont portés à bout de bras.

Grâce à ces personnes, aussi, que tu croyais être tes amis et qui n’ont pas attendus que tu sois à terre pour t’achever. Merci à eux d’avoir fait tomber les masques, il n’en fallait pas plus pour vous rayer de ma vie.

Grâce à ces mecs qui te convoitent, qui veulent te baiser, on le sait, mais qui te regardent avec envie, qui te datent, même si t’es pas prête et que tu sais que ça n’ira pas plus loin.

Grâce à ce mec qui te regarde comme la 8ème merveille du monde, comme si t’étais unique, qui te rend ta confiance en toi et qui t’amène à dire que t’es pas qu’une merde, finalement, qui t’aimes à sa manière, probablement. Et qui te met face à ta réalité : tu mérites le meilleur.

Grâce, aussi, à ton ex, ce mec que tu as tant aimé et qui t’as brisé, mais qui à fait de toi la personne bien que tu es aujourd’hui. Finalement, j’ai envie de lui dire « merci ». Merci d’avoir fait de moi une Femme.

A tous ces gens, ils se reconnaitront, je ne peux que dire, en toute humilité, merci.

Quand on aime, il faut partir.

2 Responses to “Crew Love”

  1. Climi 17 juillet 2012 at 16 h 51 min #

    *clap clap clap*

    T’as TOUT dit.

  2. bertrand 5 janvier 2015 at 4 h 27 min #

    bonjour/bonsoir, je ne sais plus trop.
    s’il y a encore de l’activité sur ce blog si juste, j’aurais une question sur cet article, en particulier la fin : quand on aime, il faut partir.
    je suis en plein là-dedans, malheureusement, tu penses qu’une histoire d’amour vrai est destinée à la casse quoiqu’il arrive, et que cette fin fasse même du « bien »?
    moi je suis perdu, j’ai mal et elle me manque chaque instant.
    elle veut qu’on reste amis, elle veut une séparation en douceur, j’avais jamais essayé et je comprends pourquoi. QU’EST CE QUE J’EN CHIE! tu en penses quoi toi?
    ps : ton blog est percutant, te lire est un voyage.

Leave a Reply