Frotte toi, si tu peux

9 juil

 

J’ai la chance inouïe d’être entourée de copines aussi belles que folles. Mais genre cliniquement folles, les meufs.

Demandons à Wikipédia : « La sociopathie est considérée comme un trouble de la personnalité dont le critère principal d’identification est la capacité limitée, pour les personnes montrant les symptômes du trouble, à ressentir les émotions humaines, aussi bien à l’égard d’autrui qu’à leur propre égard. »

Voilà. Mes copines sont des sociopathes.

Bref.

Après un week end haut en émotions et en confessions, je me retrouve, telle que vous me voyez, totalement déconfite face à un problème qui a surgit : l’hygiène sexuelle.

Je ne parle pas ici d’hygiène de base, les gars, mais de l’aseptisation du sexe.

Démonstration en 2 anecdotes que les filles m’ont racontées.

Anecdote number 1

Samedi, brunch avec les copines, entre le bagel norvégien et le cupcake Pina Colada, on parle sexe. Ouais, je sais c’est vachement surprenant, mais j’étais pas à jour sur le CAC 40, mes excuses.

Ma jolie copine Karine nous explique, très élégamment, qu’à son sens, le sexe se doit être très hygiénique.

« Vous comprenez, les filles, c’est quand même la moindre des choses de se laver les mains avant. Voire même de se doucher intégralement »

Bah nan, on comprend pas.

« Et le morning sex, t’en fais quoi ? », rétorquais-je, vachement contente de l’avoir coincée, dans sa théorie.

« Bah, tu te lèves, tu vas te recoiffer, te brosser les dents, te rincer le visage… » Tu veux pas non plus faire un peeling Garnier sur le pouce, meuf ?

Autour de la table on était plus déconfites, on était outrées. Enfin, moi je riais en lui rappelant à quel point elle était freak control, surtout.

Et Karine de conclure, « c’est extrêmement microbien, le sexe ». On m’a perdu, j’ai pris un fou rire en m’imaginant proposer de l’AniosGel à mon mec, sur le canapé. (Et la gifle aseptisée qu’il me foutrait après).

J’ai pas osé, non plus, dire que le sexe c’est supposé être sale et avilissant, j’avais bien peur que les filles s’étouffent avec leur cream cheese…

Anecdote number 2

Ce matin, à la pause clope, ma copine Bella (oui, ça devient dur de trouver des aka à mes cops), me raconte sa nuit de samedi.

Formidable crush pour un mec à une soirée, ils rentrent ensemble, la folie, les papillons, les baisers enflammés… Bref, pas de préservatifs (donc pas de sexe, rappelons-le).

Lui, go down down down, parce que ma pote c’est une bombe, elle mérite.

Elle, pas rancunière, décide de lui rendre la pareille. Le mec refuse, pour cause de non-préservatif  « on sait jamais ».

Mec, tu viens sérieusement de mettre un bash de pipe, sans scrupules, en toute quiétude ? NAN MAIS ALLO ? ON EST OU LA ? En 2012, les meufs se voient refuser leurs faveurs linguistiques lorsqu’elles offrent du sexe oral ?

Bon, une fois encore, j’ai pris un fou rire aux larmes quand Bella m’a raconté ça. Ce genre de fou rire là :

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=240v-mujepk]

Du coup, avec Bella, on se demandait jusqu’où l’hygiène sexuelle devait aller ? Si on calcule tout ça, en plus d’être aseptisé, le sexe devient planifié, téléphoné. Et les quickies ? Et le morning sex ? Et les pulsions ? Le sexe dans la douche serait la solution ?

Je vous le demande. Vous avez 2 heures pour m’amener des éléments de réponses.

3 Responses to “Frotte toi, si tu peux”

  1. lény 9 juillet 2012 at 13 h 25 min #

    L’abstinence …

  2. ViVi 10 juillet 2012 at 10 h 02 min #

    Le bash de pipe meuf!!!

  3. Wolfus 28 mars 2013 at 22 h 49 min #

    Le sexe virtuelle à la Démolition Man style Matrix. Aucun contact physique tout se fait par neurotransmetteur et sensation virtuelle Brrrr! j’espère ne jamais connaître cette époque

Leave a Reply