I’m Only Human

7 sept

J’ai 29 ans, j’ai été conquise, amusée, charmée par des hommes des dizaines de fois.

Je ne pensais pas tomber amoureuse. Jamais. C’est pas mon truc, l’amour, à la base. Ça a l’air chiant.

C’est drôle, comme expression  » tomber amoureuse ». Y’a d’emblée une dimension de souffrance, comme si on essayait de nous prévenir qu’un de ces quatre on allait méchamment perdre ses dents et douiller. Faudra pas dire qu’on était pas prévenues.

Bref, je suis tombée amoureuse. Je me suis fait larguée. Je morfle. Et la dernière chose que j’ai envie d’entendre c’est que « ça va passer », « c’est un connard », « faut laisser faire le temps ».

Vous me prenez pour une conasse ou quoi ? Je sais bien qu’à 76 ans je serais pas encore en train de chialer. D’ailleurs, je ne pleure même pas. J’encaisse. Je dis le minimum de mots requis, fais des horaires de fonctionnaire et j’essaie de comprendre où est passé l’homme avec qui j’ai construis une vie tous les matins, tous les midis, tous les soirs et toutes les nuits.

J’essaie aussi de comprendre comment on continue à (sur)vivre à un chagrin d’amour.

J’ai 29 ans, j’ai un poste à responsabilités, des stagiaires, un loft de 70 m2 à Etienne Marcel et je cherche les morceaux de mon coeur.

No comments yet

Leave a Reply