J’ai 16 ans.

27 sept

Comme chacun sait, je suis une personne terriblement indépendante. Je vis seule, je fais plein de tafs en même temps, j’aime le silence anxiogène de mon salon, j’aime à peine la télé…

Depuis quelques jours, toutefois, pour des raisons que je ne citerai pas ici, je suis retournée vivre chez mes parents. C’est chouette, chez nos remps. Y’a toujours à bouffer, maman est aux petits soins, elle nous donnerait le bain si elle le pouvait, mon père est toujours aussi antipathique, ou drôle, question de point de vue. Bref, en 25 minutes, c’est comme si tu n’avais jamais quitté le nid à leur grand soulagement.

Pour autant, voici une liste, non-exhaustive, de ces moments gênants, qui peuvent survenir parce que tu as oublié ce qu’était la vie chez tes parents :

1 – Ma mère m’a appelé à 17h30 pour savoir si je dînais à la maison. « Je sais pas Mom, je suis en réunion ». « Non, parce que y’a du poulet, hein » « Saybon, m’attendez pas ».  Finalement, je sors à 21h de chez le coiffeur, je rentres chez moi, eux et ma mère me double tacle : « Quel genre de coiffeur finit à 21h ? » « Heureusement que je t’ai gardé du poulet, hein… ». Bon.

2- Je vais dans ma chambre, c’est devenu une nursery. Je vais dans la chambre de mon frère, je pose mes affaires… « Range donc tes affaires dans la penderie ». Bah non, c’est pas comme si je me réinstallais, non plus. « Ah sympa ta jupe, un peu courte pour ton âge… ». Non, pas là. Là, j’ai 16 ans.

3 – Là, tu comprends deux choses primordiales à ton équilibre personnel : tu es rentrée, tu ne pourras pas ressortir sur un coup de tête à 23h parce que « c’est pas un hôtel ici ». Ta vie sexuelle est momentanément en suspens. J’vous dis ça comme ça au calme. Mais après 3 jours, c’est comme si j’étais en voie de béatification. Je me signe et j’implore le D.ieu YouPorn.

4 – Je me pose dans le salon, sur la canapé, avec mes deux parents, devant Taken. J’avais du boulot, donc j’ouvre mon Mac pour pianoter pendant le film. Itunes s’ouvre, s’enclenche sur le son que j’écoutais ce matin. « Ma salope à moi » de Doc Gynéco retentit en Dolby Surround dans la pièce à vivre. Merci @Seend, Olivier Cachin et  @LudoFJ qui ont floodés mon Twitter avec cet artiste hier soir. Merci les gars, le malaise est total.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=V17Zs8OAlWg]

5 – Mon père, out of nowhere : « T’as signé des contrats quand tu donnes des cours de danse ? » « Oui… » « Non, parce que je sais pas dans quel monde tu vis, mais les gens sont méchants, durs, voleurs, violeurs… ». En fond sonore, j’entends le « Bon Chance » de l’albanais de Taken. Et j’y vois un rapport.

6 – Ma mère, out of nowhere : « Ah bon, y’a des putes à Porte de Clichy ? ». J’envisage de mettre Masterchef, histoire de voir ce que le fenouil évoque à mes parents.

7 – Je vais me coucher, j’ai bien fais gaffe à prendre un teeshirt long pour pas que mes parents ne voient mes tatouages. Manque de pot, j’me suis loupée, mon tee indique « Have Sex, Work Less ».

8 – « Je te réveille ? » Non, j’ai un truc super pratique pour ça : c’est le morning sex. Ah. Non. « Non, j’ai mon Iphone ». « Ah, ça fait réveil ? ». Je claque la porte.

9 – Mon père entre sans frapper, je suis en tanga. Tout est sous contrôle…

10 – Je suis enfin au lit, j’entends depuis le salon qui est à 8000 kms : FUME PAS DANS LA CHAMBRE !!!

J’allume une clope, vivement dimanche.

One Response to “J’ai 16 ans.”

  1. jb 27 septembre 2012 at 22 h 20 min #

    La bise à j et S et hag sameah !!

Leave a Reply