J’ai testé pour vous : Carrot Dating.

4 déc

La première fois que j’ai entendu parler de Carrot Dating, c’était au boulot. J’écrivais un papier sur les nouvelles applications de dating et je suis tombée sur celle-ci.

Pour vous la faire courte, Carrot Dating part du principe que tous les mecs ne peuvent pas choper et que la femme étant un âne (ou une pute) comme les autres, elle pourrait accepter de baiser un moche contre une rémunération matérielle.

Dans les faits, les mecs proposent des cadeaux comme un verre, un diner, des fleurs mais aussi – voire surtout – des voyages, des bijoux et de la chirurgie esthétique.

On en est là, les gars.

Quand on voit la gueule du créateur de l’appi, tu comprends comment la problématique c’est imposée à lui. Ca a pas du être l’orgie romaine tous les jours, pour lui.

Capture d’écran 2013-12-03 à 19.50.15

C’est en lisant ce postulat que je me suis inscrite sur CD.

Au commencement, cette superbe page d’accueil qui te rappelle bien ton statut de mule.

image 2

Evidemment, c’est un site de rencontre alors on te demande un tas de détails comme la couleur de cheveux, des yeux, le poids, la taille, si tu fumes, bois, mange, prie, aime. Mais aussi ton ethnie, ta religion et tout un truc qui ne regarde que moi et non un moche qui m’apportera des putains de jonquille à un rencard.

Après une fastidieuse inscription, me voilà sur le marché de la meuf 2.0 et j’attends.

J’attends.

Mais pas tant que ça, en fait. En moins d’une heure, je reçois ce que l’appli appelle des « bribes ». Des pots-de-vin.

Chui assez experte en pot-de-vin, voyez-vous, la dernière fois j’ai filé un bakchich à un moniteur d’auto-école au Sénégal pour avoir mon permis sans passer l’examen. Autant dire qu’il m’a volé tous mes CFA et que je roule toujours en ligne 9. Mais ça aurait pu marcher.

Carrot Dating, donc, quand t’acceptes le bribe, le mec peut t’envoyer des messages privés. Et là, plus aucune pitié, ni bonjour ni merde, ça donne les adresses mails et les numéros de téléphone direct. Et si tu leur réponds pas, ils s’énervent.

Ils ont de l’assurance, les mecs. Et puis finalement, pourquoi pas, ils se sentent légitimes, après tout. Ils viennent quand même de te proposer un verre.

UN VERRE.

Parce que à un rencard normal, t’aurais fait quoi mec ? Tu m’aurais proposé de t’asseoir sur le rebord de la fontaine du Palais Royal et, en cas de soif, boire son eau ? Est-ce qu’en m’inscrivant sur ce site, j’accepte tacitement d’être traitée comme une pute ou une michto ? A quelle hauteur dois-je évaluer ma valeur ?

Toujours est-il qu’on m’a proposé 6 verres, 4 diner, 1 bouquet de fleurs et des bijoux. J’ai tout accepté et j’ai toujours pas de bague en diam’s, à ce que je sache.

image 3 image_1 2 image_1

Tu serais pas en train de me carotte, Jolly Jumper ?

3 Responses to “J’ai testé pour vous : Carrot Dating.”

  1. lo 4 décembre 2013 at 13 h 27 min #

    J’avais entendu parler de cette appli..

    Alors pour le verre/dîner/ciné/truc qui prend du temps, « mettons », t’es obligée de rester. Mais si le type t’offre un bijou, t’es censée faire quoi? Y’a un contrat ? Des règles écrites ? Ou bien, c’est dit qu’il te l’offre « à la fin »? A la fin de quoi?

    Dark.

  2. Silenus 4 décembre 2013 at 13 h 33 min #

    Le logo ressemble à une rosebud.

    • Pri 4 décembre 2013 at 23 h 51 min #

      J’ai pensé exactement la même chose, puis « ou à une carotte avec un coeur… oh putain, je suis trop obsédée, c’est sur !!!! »

Leave a Reply