J’ai testé pour vous : Le Passage du Désir.

22 fév

Pav___de_saumon__4f1dac3c6f36f

Ce week-end, je me suis rendue compte qu’il me fallait faire quelques emplettes au Passage du Désir. Je vous dirais bien quoi, mais j’ai un jardin secret, bordel. Nous ferons donc une métaphore filée avec la cuisine. J’avais donc 2-3 trucs à acheter. Rien de foufou, mais je manquais de quelques ustensiles de base.

Pour ceux qui vivent dans une grotte ou en province, je vous explique ce qu’est le Passage du Désir, quand même. Sur les Internets, on peut lire « Passage du Désir : lovestore sexuellement amusant et furieusement décalé ». Oui, lovestore, pas sexshop. On est pas au Sexodrome de Pigalle, où se mélangent vidéos SM et toys pour chevaux. C’est vraiment joli et pas vulgos. On y trouve tous types d’aliments et de condiments, hors de prix. Ils sont idéalement situés à côté de chez moi. Et un nouveau lovestore vient d’ouvrir ses portes encore plus près.

passage-du-desir-2

 

Admettons, donc, que j’avais besoin d’une soupe 5 légumes et d’un pavé de saumon de bonne qualité.

Mardi soir, donc, je pénètre dans la nouvelle enseigne. A la caisse, deux conseillers. Une petite blonde type vendeuse de chez Pimkie Dunkerke : cheveux filasses et boucles d’oreilles en plastoc et un métis archi beau, tatouage apparent, smile à 10 000. Dans une toute autre situation, je me serais dirigée vers ce dernier, papillonnant des yeux. Mais comme j’étais là pour la soupe et le saumon, ça la foutait mal. Je me voyais mal dire « Et votre soupe, elle est hypoallergénique ? » sans piquer un fard.

Pas de bol, de lui-même, il s’est dirigé vers moi.

- Je peux vous aider ?

- Euh… Oui, non, oui, j’voudrais bien une soupe aux 5 légumes.

- Pour une ou deux personnes ?

- Deux ?

- Cool, venez, je vous montre ce qu’on a en soupe.

Pour moi, voyez-vous, toutes les soupes sont les mêmes. Rien à foutre qu’il y ait de la carotte, du navet ou du poireau dedans. Naïve que je suis. Pendant ce temps, le bogoss me faisait une démonstration de soupe en tout genre, millilitres inclus.

- Bon, bon, on va pas faire 2h sur une soupe. Donnez moi la meilleure, on en parle plus.

Je savais que j’allais devoir aborder le point épineux du pavé de saumon. Et ça, j’avais pas hâte. D’abord parce que le gentil vendeur me faisait du gringue de ouf sans complexe. Et ensuite parce que j’arrivais pas à me visualiser dire « pa-vé-de-sau-mon » sans qu’il m’imagine le manger, avec ma soupe de 5 putains de légumes en accompagnement.

Léandro, puisque Léandro il y’a, me montrait ses tatouages, entre le rayon huile d’olive et le rayon SM, mis en valeur par les 3 tomes de 50 Shades Of Grey. Oui, on en était à ce niveau d’intimité avec Léandro. Il m’avait aussi parlé de ses parents et de sa scolarité. Pourtant, j’avais été bien claire : si j’étais ici, c’est que je préparais un repas pour deux. Sinon, je lui aurais bien proposé de partager non seulement mon carpaccio de saumon mais aussi de lui tailler une bavette.

- Vous avez besoin d’autre chose ?

- Un pavhghgeypmskhjsay, s’vous plait.

- Pardon ?

- Un pavéd’saumon, steupl.

- Oh, on vient d’en recevoir, génial, vous allez les adorer.

- Starf’, qu’est-ce que je fous là ?

- Bah, vous aimez cuisiner, non ?

- Raboule le pavé, renoi.

- Tenez, voici notre rayon poisson : Saumon, thon, dorade. Cru, cuit…

- JE VEUX UN PUTAIN DE PAVE DE SAUMON, PAS CUISINER UN BUFFET NORVÉGIEN !

Par pur professionnalisme, Léandro s’agitait avec tous les pavés de la boutiques, je m’attendais presque à ce qu’il me propose des œufs de Lompe et du tarama. Ça tombe bien j’avais des blinis dans mon sac, on les aurait pu les réchauffer avec un gel intime chauffant Durex . Il avait l’air de Tom Cruise dans Cocktail, c’était sex, mais j’étais aussi perdue avec cette histoire de saumonade que si on m’avait lâchée seule au Salon des Loisirs Culinaires.

J’ai réussi à empoigner un pavé au vol, réflexe issue de mon passé de volleyeuse (qui se résume au le visionnage de Jean et Serge en boucle) et j’ai couru vers la caisse. Léandro était toujours en train de me raconter sa généalogie d’enfant métis, qui a grandit entouré de Blancs.

- … Je suis un Bounty, tu sais…

- Ca tombe bien, j’avais rien pour le dessert, j’espère que t’es pas contre les repas à 3.

- Ca fera 70 euros.

Putain, ça coute cher de bouffer casher.

3 Responses to “J’ai testé pour vous : Le Passage du Désir.”

  1. La Didine 22 février 2013 at 21 h 04 min #

    Veux l’adresse de ce passage du désir, juste pour reluquer le beau gosse, au pire je lui achèterai un lubrifiant pour son cachet

  2. lilchine 28 mars 2013 at 23 h 54 min #

    wawouhh ca a deja changé de personnel..faudrait que je pense à y retournre lol pour te répondre « La Didine » tu en un à chatelet juste à coté du « paradis du fruit ».

    • lapreuveparmoi 29 mars 2013 at 9 h 20 min #

      et un rue Pierre Lescot aussi.

Leave a Reply