La Friendzone.

1 juil

Aladdin---Jasmin-aladdin-613149_1181_815

Les mecs se divisent en trois catégories : les potes, les exs et les potentiels. Ces catégories peuvent agir en vases communicants, mais pas toujours.

Par exemple, un potentiel peut devenir un ex qui deviendra un pote. Ou un pote peut devenir un potentiel.

Mais le plus sûr dans la vie, c’est de bien se tenir au schéma précité.

Ce qui nous amène au verbe nouveau, et déjà galvaudé, de « friendzoner ». Dans le nouveau langage courant, friendzoner un mec, c’est pas vouloir le baiser mais vouloir le garder en pote. Ah ? C’est nouveau ? Les mecs et les meufs de par le monde ne se friendzonent pas depuis l’An 1 ?

En discutant avec @Soul_Brotha et @Powerlita, j’ai compris l’ampleur du problème. A ma droite, l’homme qui se plaint, à ma gauche, la nana qui revendique son droit à la non-baise. En creusant un peu plus, j’ai mis le doigt sur le souci. Il vient A LA FOIS (une fois n’est pas coutume) des mecs et des meufs.

Une meuf, ça a souvent le syndrôme de Jasmine : elle se prend pour une princesse, le mec doit répondre à ses moindres désirs. Si elle dit oui, c’est oui. Si elle dit non, c’est non. Si elle dit « anww peut-être mais viens on va boire un verre, dîner, voir une romcom, marcher sur les quais et tu rentres chez toi », c’est « anww peut-être mais viens on va boire un verre, dîner, voir une romcom, marcher sur les quais et tu rentres chez toi ».

Princesse mon cul, ouais.

Remballe ton tapis volant.

Un mauvais point pour les meufs qui se croient tout permis.

Un mec, en face, le sexe aussi agité qu’un chien qui vient de trouver 3 kilos de coke dans un aéroport, et dans l’attente de la baise tant désiré, se laisse un peu manipuler. Des fois qu’il y ait quand même une ouverture. T’es pas Aladdin mec, t’as pas trois voeux et en vrai, si elle a pas dit oui direct, tu niqueras pas.

Remballe ton tapis volant.

Un mauvais point pour les mecs qui pensent qu’on peut baiser tout le monde.

(Même si je le voulais, je pourrais pas, j’ai un emploi voyez-vous)

Un partout, la balle au centre.

@Soul_Brotha a alors soulevé un point épineux : la nana que tu fais pas mouiller mais qui veut absolument être ton amie. Et qui te lâche pas la grappe. C’est absurde. C’est comme si je voulais me faire di tennis mais que je n’acceptais que de ramasser les balles.

On fait quoi des meufs qui veulent pas niquer mais qui te veulent en ami ? On dit quoi à cette gonzesse qui te friendzone direct sans te laisser le temps dire ouf ?

On dit « nique toi, ma biche ».

Le mot friendzone n’a pu être inventé que par une nana un peu prude qui voulait protéger sa vertu.

Moi, les mecs je les baise ou je les base, j’ai mon quota d’amis, si y’en a un qui meurt, je ferais un casting.

Victoire par KO des mecs.

Les meufs, circulez, y’a rien à voir.

7 Responses to “La Friendzone.”

  1. Julien 1 juillet 2013 at 22 h 30 min #

    J’ai dévoré le blog en entier du début à la fin, j’attendais avec impatience un nouveau post. J’étais enthousiaste en lisant le titre, mais j’avoue avoir été déçu par l’article. Je le trouve relativement vide, à vrai dire, je reste sur ma faim même…

  2. Powerlita 1 juillet 2013 at 22 h 36 min #

    A des moments je revendique mon droit à la baise et mon droit à la non baise. Super pub que tu me fais La PPM

  3. smirnoff 1 juillet 2013 at 22 h 39 min #

    (petite correction de mon précédent commentaire )

    J’attendais un article sur la friendzone de ta part.
    Franchement, j’suis déçue: ton article est clairement pas assez creusé, c’est à peine si tu l’effleure du petit orteil.

    Dire que le mec qui veut tirer son coup est manipulable à souhait ok. Mais tu ne parles pas ASSEZ (alors que c’est clairement le gros conflit ) de ces milliers de mecs qui sont en chiens et qui, dès qu’ils se font remballer, brandissent fièrement le bâton de la friendzone en s’appitoyant sur leur sort et « regardez, elle a pas voulu s’caser avec moi/baiser avec moi, ouuuuuh la sale méchante ». Les meufs en profitent un max, OK, ça fait remonter leur égo au max OK, mais putain, non si on friendzone des mecs c’est AUSSI parce qu’ils ne nous plaisent pas et qu’on a plus d’opinion qu’une poule morte.

  4. Wolfus 2 juillet 2013 at 0 h 47 min #

    Merci de rétablir la vérité. « Je ne veux pas être ton ami je veux juste un plan cul avec toi ». Pourquoi cette phrase ne peut être compris par les deux sexes. Des amis on s’en fait quand on en a envie pas par défaut parce qu’on est gentil. Je suis toujours accro à ton site et je n’en démords pas tu arrives à me faire rire, tu pointes les défauts des mecs et des meufs et tu as un regard objectif qui peut me faire réfléchir, sourire et surtout passer de bons moments.

  5. @Soul_Brotha 2 juillet 2013 at 8 h 40 min #

    C’est une bonne analyse la fami.

    Néanmoins, je me dois d’ajouter que le friendzonage a probablement quelque chose à voir avec l’égo. J’entends par là qu’une meuf peut, même si elle n’a aucune volonté de baiser avec le gars, le garder dans sa poche pour se flatter, se sentir désirée etc. Enfin, ce besoin de meuf si impérieux de plaire, provoquer le désir etc.

    Il y a aussi la meuf encore plus cynique qui garde le gars dans sa poche pour plus tard au cas où. Genre là c’est pas trop trop open mais t’éloigne pas, on sait jamais.

    Le vice des meufs. Sans putain de cesse.

  6. Silenus 2 juillet 2013 at 9 h 27 min #

    C’est pas toujours aussi tranché.
    J’ai été il y a bien longtemps friendzoné magistralement un peu rapidement, j’ai été frustré et malheureux (c’était un coup de foudre, un truc incommensurable), mais j’y ai gagné une putain d’amie sur le long terme.
    Elle n’avait pas mis longtemps à me faire comprendre que non, il n’y aurait rien. Et je l’ai pas envoyée chier pour autant.

Trackbacks and Pingbacks

  1. MA Friendzone. « Dirty Glowing Smile - 2 juillet 2013

    […] Réponse à un article sur la friendzone :  http://lapreuveparmoi.com/la-friendzone/ […]

Leave a Reply