Le jour où GTA V a ruiné ma vie.

17 sept

Grand Theft Auto  V Girl

Ca aurait pu être un mardi de septembre tout à fait normal. Réveil dans la grisaille parisienne, métro – boulot – plateau TV – Mentalist – dodo.

Ca aurait pu. Ca aurait du.

Quand je suis rentrée du taf et que j’ai vu que mon mec était là, j’ai pensé qu’il avait fini plus tôt pour passer la soirée avec moi. Tu parles, j’aurais du me fier à l’odeur de soufre ce matin. Le mec était plus excité que si je l’avais réveillé avec une gorge profonde.

Il est là, devant la console, super-concentré. Il joue à GTA V.

BOOM !

Je passe les longues disputes des semaines précédentes concernant ce jeu, mais globalement même quand je regarde un Enquete Exclusive sur l’univers carcéral, je deviens hystérique quand Bernard de la Villardière dit GAV.

- Honey, I’m home !

- Hmm, hmm.

- T’as passé une bonne journée ?

- Hmm, hmm.

- Okay… Tu veux de la viande ou du poisson à diner ?

- Hmm, hmm.

- C’est une question ouverte, hein.

- Hmm, hmm.

- Yo, Rain Man, tu veux que je lance des cure-dents sur ta console ? Avec un peu de chance, sur les 82, y’en a deux qui t’éclateront les yeux, on pourra enfin reparler ?

- Hmm, hmm.

- Je suis enceinte.

- Hmm, hmm.

- De ton père.

- Hmm, hmm.

- Tu vas avoir un fils-frère, un FF.

- Hmm, hmm.

- Gloire à l’art de rue.

- Hmm, hmm.

- Tu dis Grand TEft ou Grand Zeft, d’ailleurs ?

- Hmm, hmm.

- T’as vu le Scaphandre et le Papillon ? Cligne l’oeil gauche pour dire « oui », le droit pour « non », les deux pour « ferme ta gueule putain connasse ».

- Hmm, hmm.

- T’as cligné là, non ?

- Hmm, hmm.

- T’as cligné.

- Hmm, hmm.

- Même Helen Keller a réappris à parler, tu me diras…

- Hmm, hmm.

- Jusqu’au bout art de rue.

- Hmm, hmm.

- Tu veux que je te suce ?

- Non.

- AHHHHHHHHHHH, he is alive !! Putain, me refais plus jamais ça, j’pensais que je parlais à ton fantôme, j’allais m’inscrire à un cours de poterie.

- Putain, Amanda, je joue à Grand Theft Auto !

- Je m’appelle LPPM, c’est qui Amanda ? C’est qui cette pute ?

- J’ai lapsucé.

- Moi, en tout cas, je vais pas te sucer. Je vais chez ma mère.

- J’m’en fous, y’a des meufs dans GTA !

- On va voir si elles paient la moitié du loyer.

- Non, mais je déconnais…

- Dans cette ambiance scandale, danses des chacals, destin de vandales, tous poussés par la dalle, dans c’qu’on entreprend faut être des morfales.

- QUOI ?

- Tu sais où tu peux te le carrer ton GTA ? GLOIRE A L’ART DE RUE !

2 Responses to “Le jour où GTA V a ruiné ma vie.”

  1. milou 19 septembre 2013 at 9 h 24 min #

    merci !

Trackbacks and Pingbacks

  1. Retrouve ta vie sexuelle d'avant GTA. - La preuve par moi - 22 septembre 2013

    […] / mode / bouffe / pouffe, rayez la mention inutile. Mais, comme pour faire écho à mon post sur la débâcle de ma vie sexuelle depuis que GTA V est sorti, ce triste mardi 17 septembre – que nous appelons, nous autres […]

Leave a Reply