Le speed dating du ghetto

3 juil

Hier soir, comme depuis deux ans, j’ai été à la Summer In Paris, organisée par Virginnie et mixée par la fabuleuse Calypso ( @Mynameiscalypso) au Café Bibliothèque.

Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un apéro musical, 28 – 35 ans, avec globalement 100 % de mes potes. Good music, good people, la soirée idéale, somme toute.

Mais hier, le traquenard guettait. Un grand renoi avait décidé d’organiser un speed dating. Le speed dating, normalement, c’est un repère de cheums. Genre petit blond, méché, répondant au nom de Jean-Charles, et il est célibataire PARCE QU’IL EST MOCHE !

Enfin, je suppose que c’est ça, j’en ai jamais fais.

Bref, là, on est à un apéro hip-hop, donc déjà, on est dans mon coeur de cible. Et parce que c’est drôle, j’ai inscris deux de mes potes (mecs), pour qu’ils serrent. On est pas rancunière.

On est donc là, 20 meufs, 20 mecs, 20 tables, 3 minutes, 40 numéros, 1 verre de rosé (pour ma part). Il ne devrait pas être nécessaire de vous préciser que j’étais la plus jolie, mais ça compte pour la suite.

J’ai compté, dans le lot, il y a :

– 3 potes (dont mon ami d’enfance)

– 2 amis (dont 2 ex plan culs)

– 1 feuj (donc… non, rien)

– 1 mec que je target depuis 2 mois mais qui veut pas me choper (mystère de l’Univers x non-sens x personne bête x personne inconsciente que sa vie en serait améliorée)

Ca nous laisse donc plus que 13 mecs potentiels. Tu le vois mon gros ratio pipé ?

Mec #1 : mignon, sportif, bosse près de mon taf, 26 ans… Ouch. Il veut qu’on petit dèj demain matin. Donc t’envisage  DEJA de rentrer avec moi ? Ah, nan, tu bosses aussi dans le 16ème… Pardon.

NEXT

Mec #2 : c’est mon pote D. (précité dans mon post sur la biffle). « Merde meuf, les soucis commencent, j’ai renversé mon verre sur le pain d’avant, j’ai du éponger sa jupe ». C’est pas dit que ce soit pas une technique de drague, hein.

NEXT

Mec #3 : Bon, je m’en rappelle pas, trop trop…

NEXT

Mec #4 : Un rastaman. Il bosse pour la concurrence. Il est arrivé de Gwada y’a 3 semaines. Il me demande mon Facebook direct. T’as la dalle, renoi, j’ai compris. Ça fait beaucoup de problèmes pour un seul mec, nan ?

NEXT

Mec # 5 : Simon, mon ami d’enfance. Du coup, on prend des nouvelles de nos potes en commun, de nos familles. On rit beaucoup, tout le monde croit que le charme a opéré, ils nous admirent. Je commence à comprendre que la clé d’une relation amoureuse, c’est le rire, l’amitié et la bonne entente.

NEXT

Mec #6 : Il est grand, il est beau, et Simon l’a briefé. Il est sportif de haut niveau. Surtout, il sait qu’il est beau donc te toise. Ca le rend moche, de fait. Et particulièrement inintéressant.

NEXT

A ce stade du speed dating, le ratio minutes/verres de vin s’est équilibré (3, donc, si vous suivez), me rendant compte de mon inaptitude à continuer cette ronde de mecs, sobre.

Mec #7 : Je ne me rappelle pas bien de lui mais sur ma feuille, telle que vous me voyez, y’a écrit « ++++ ». Dommage.

NEXT

Mec #8 : Enrick. Enrick, c’est un peu ma came absolue par excellence. Wait, je vous le décris. Métis, yeux verts, smile à 12 briques. Il vit dans le 17ème, taffe. Le reste j’ai pas écouté. J’étais en pleine réalisation mentale d’un film digne de l’écurie Dorcel.

J’avais super pas envie de nexter, mais c’est le jeu ma pov’ Lucette.

Mec #10 : Le précité feuj. J’ai foutu ma pote Elsa à ma place, le temps d’aller faire pipi. Ouais, le rosé c’est sans pitié.

Après pendant 3-4 mecs, j’ai arreté de compter, disserter, analyser.

Mec # 14 : Mon pote Ced, on en a profité pour aller fumer une clope, ça a foutu un bordel monstre, je me suis fait engueulée.

NEXT

Mec # 15 : La fameuse target. On va pas en parler 16h, le mec je l’ai jamais autant vu que depuis que l’on s’est rencontré à ce concert. Il était là à mes 30 ans surprise, le lendemain à un apéro chez moi. NIGGA PLEASE. En 3 minutes, il me déballe qu’il est compliqué, qu’il a des critères chez une femme très élevés… Nan mais me raconte pas ta life, renoi. »On finit cette conversation au tel, chérie ? ». « Non ».

NEXT

Mec #16 : Le retour d’Enrick. Ah bah voilà. Reste là, bouge pas, on s’arrange.

L’orga comprend le subterfuge. Ca plus la pause pipi et la pause clope, je commence sérieusement à l’agacer, je crois.

Sur ces entrefaites, il n’y a plus de temps, le bar va fermer. Tout le monde se lève dans un bordel improbable.

RESULTATS :

J’ai voulu faire ma meuf, donc j’ai donné mon numéro ZERO FOIS.

J’ai entendu 10 fois « t’es vachement belle ».

J’ai entendu 8 fois « j’ai jamais pécho de rousse ».

On m’a proposé 1 petit dej.

On a voulu me raquer mon FB 1 fois.

Je suis tombée amoureuse 2 fois d’Enrick.

Et j’ai baisé 0 fois.

Le dépit, mec. Merci d’être venue.

14 Responses to “Le speed dating du ghetto”

  1. wadjilicious 3 juillet 2012 at 11 h 29 min #

    J’AI RI !

  2. wadjilicious 3 juillet 2012 at 11 h 29 min #

    J’AI RI !

  3. ROSS 3 juillet 2012 at 11 h 56 min #

    MAIS ALLLOOOOOOOOOOOO

  4. ROSS 3 juillet 2012 at 11 h 56 min #

    MAIS ALLLOOOOOOOOOOOO

  5. Virgginie 3 juillet 2012 at 21 h 47 min #

    J’adore….

  6. Virgginie 3 juillet 2012 at 21 h 47 min #

    J’adore….

  7. afrodiziac 4 juillet 2012 at 1 h 22 min #

    je suis le mec numero… c’est fou ce qu’une femme peut etre mauvaise qd elle voit qu’elle plait pas….hein miss S……mais bon moi je sais comment était les 3mn..c’est le principal..sinon un gd merci à Asto,Vivi et Calypso c’était réussi.Merci encore

    • lapreuveparmoi 4 juillet 2012 at 6 h 01 min #

      Et c’est fou comme les mecs sont susceptibles quand une femme a plus de verve qu’eux…

  8. afrodiziac 4 juillet 2012 at 1 h 22 min #

    je suis le mec numero… c’est fou ce qu’une femme peut etre mauvaise qd elle voit qu’elle plait pas….hein miss S……mais bon moi je sais comment était les 3mn..c’est le principal..sinon un gd merci à Asto,Vivi et Calypso c’était réussi.Merci encore

    • lapreuveparmoi 4 juillet 2012 at 6 h 01 min #

      Et c’est fou comme les mecs sont susceptibles quand une femme a plus de verve qu’eux…

  9. asto 5 juillet 2012 at 13 h 17 min #

    hahaha des barres de rire vous m’avez tué a commencer par la journaliste hihihihih

  10. asto 5 juillet 2012 at 13 h 17 min #

    hahaha des barres de rire vous m’avez tué a commencer par la journaliste hihihihih

Leave a Reply