L’Enfer, c’est Ikea.

30 sept

 

Ivre, elle décide d’aller chez Ikea, un dimanche, avec ses parents.

Non, pour être exacte, cette décision, je l’ai prise sobre. J’avais juste pas prévu de me mettre une caisse la veille (et durant la nuit précédent l’incident).

C’est donc dans ce climat de violence extrême que l’Enfer commence. 8h45, mon père m’appelle « T’es prête ? ». Globalement, non. Je ne suis apte qu’à me traîner jusqu’à l’armoire à pharmacie pour prendre 4 Excedrine Migraine Extra Strenght. Ou à vomir. Mais là, Ikea, non. Vraiment pas. « On part dans 15 minutes… ». Ca n’a aucun intérêt, compte tenu que le Ikea de Villiers Sur Marne, bourgade cossue du 94, s’il en est, n’ouvre qu’à 10h.

La voiture, avec la gueule de bois (je pense que j’étais encore saoule)- et ses parents -, c’est quand même l’expérience d’une vie. J’avais, pourtant, bien préparé mon coup. J’avais imprimé une liste des 4 choses dont j’avais besoin. En 15 minutes, emballé, c’est pesé. Ignorante que je suis. Quand j’ai déménagé, le coup du Ikea avec les autorités parentales, c’était ma Messe personnelle: hebdomadaire.

Voici la liste :

– 2 coussins

– 1 tabouret de bar. Parce que ça fait 3 ans que je prends mon petit déj assise sur le plan de travail, ça commence à bien faire, j’ai de l’arthrite.

– 3 paires de draps

– 1 housse de canapé

Normalement, c’est réglé en 2 coups de cuillères à pot.

La housse de canapé Ikea, c’est un bordel inextricable. D’abord, t’as fatalement oublié le nom nazi du modèle de ton canapé. Puis, à 150 balles la housse, tu réfléchis BIEN à ta décision. Le problème de la housse noire, c’est que ça tâche. Et qu’à force de rattraper les tâches au Posca, tu te rends compte que ça fait un vrai budget marqueur. N’empêche, c’est tenace, le sperme, on s’rend pas compte.

Ikea, c’est aussi se poser une question qui ne te serait jamais venue à l’esprit : ON PREND LE CIRCUIT COURT OU LE CIRCUIT LONG ?

Quand tu décides de prendre le circuit long, sache bien une chose : tu ne pourras jamais revenir en arrière. De toute façon, vu que j’étais raide, le Moonwalk était exclu. Et le truc est circulaire, toi aussi vu la gueule de bois, c’est pire qu’une tournante, le bordel.

Ma mère, son souci, c’est qu’elle est très procédurière, une fois dans le circuit long, la meuf suis les flèches comme si la Brigade des Moeurs d’Ikea allait lui tomber dessus si elle ne passait pas par le rayon chambre d’enfants. (Ce dont on se branle vu que personne n’a de gosses, hein).

Une fois que tu t’es bien fait niquer 45 minutes dans ton circuit, tu vois le bout du tunnel, t’es au rayon instruments de cuisine, tu sais qu’après les couettes, t’es libre.

NON.

Parce que le rayon cuisine, voyez-vous, c’est le Graal de ma daronne, son Paradis Blanc (tiens, ça m’aurait aidé). Alors que ma génitrice hésite entre un plat à four (« qui peut aussi faire plat à brownie, tu vois ». On s’en branle, non ?) et un écumoire (don’t ask), je m’approche doucement vers la lumière au bout dudit tunnel, espérant une mort proche. Ou du Citrate de Bétaïne, au moins.

Une fois que t’as été chercher ton tabouret de bar (qu’il faut monter, ouais) allée 24, place 1. Il reste encore 45 minutes de queue à ce qu’ils appellent, de manière très audacieuse, la caisse rapide. Ou bien évidemment, ils ne prennent pas l’Amex, t’obligeant à appeler l’hôtesse, qui annule tout pour que tu recommences.

Enfin, torture suprême, tu attends ta housse à 300 au retrait marchandise 45 PUTAIN D’AUTRES MINUTES avec ton numéro 39.   On en est au 12. Tout ça avec les enfants en bas âge qui hurlent à la mort comme un loup garou un soir de pleine lune. TOUT VA BIEN, respire…

Facture totale : 400 euros.

La prochaine fois, je rachète un Posca.

 

2 Responses to “L’Enfer, c’est Ikea.”

  1. Wolfus 29 mars 2013 at 23 h 28 min #

    À l’entrée d’Ikea : »Lasciate ogne speranza, voi ch’entrate. »

Trackbacks and Pingbacks

  1. Le Feng-Shui. - La preuve par moi - 7 janvier 2013

    […] enfin changé ma housse de canap’ (rappelez vous je l’ai acheté ya 3 plombes chez Ikéa). Si vous avez bien lu entre les lignes, vous avez compris que la motivation de ce changement […]

Leave a Reply