Pause.

22 avr

J’avais commencé un post assez drôle, sur chaiplukoi, un truc de cul certainement, quand y’a cette meuf qui est entrée dans mon open-space en pleurant.

Ce week-end, elle en a vu de toutes les couleurs. Ça sent le roussi avec son mec et elle comprend pas pourquoi. Tout allait bien et d’un coup, il est plus sûr de l’aimer. Comme ça. En 2 jours. Le truc s’est brisé, c’est pas fini mais presque.

A l’heure du dej, elle pleurait toujours et j’ai pas su trouver les mots. Pourtant, j’ai passé des mois, dans ce même open-space à pleurer pour un mec. J’aurais voulu la prendre dans mes bras et lui dire que non, ça allait pas aller mieux, mais qu’il fallait serrer les dents.

Ça m’a rappelé l’histoire d’une copine qui, machinalement, au resto, avait demandé à son mec « ça va, bébé ? », et il lui avait répondu « non », puis s’était levé de table. La laissant seule face à son assiette. Fallait pas demander.

Ca nous rappelle à tous qu’on peut pas forcer l’amour. Que ça part pas, comme ça, d’une minute à l’autre, mais que ça prend véritablement du temps pour avouer le désamour et se tirer d’une relation. Que rien n’est jamais acquis. Que le désir, ça s’entretient. Que la passion ne dure pas. Et qu’on peut jamais être sûr de rien, surtout pas dans un couple.

La situation de ma collègue me rend infiniment triste pour elle, et j’arrive pas à déterminer quand je suis devenue une telle éponge à sentiments.

 

 

4 Responses to “Pause.”

  1. LGoldo 27 avril 2013 at 11 h 26 min #

    Ce matin, entre une tasse de café et ma première clope du jour, j’ai trouvé le temps de venir rôder sur ton blog et je m’y suis régalée. Tes billets sont foutrement bien gaulés et ta plume frétillante.
    Voilà, je voulais te le dire.

    • lapreuveparmoi 29 avril 2013 at 9 h 48 min #

      Wow, venant de toi… Merci !
      Je n’ai pas besoin de te retourner le compliment, je te lis depuis toujours.
      Merci encore
      PS : Je crois que j’ai été plus flattée de lire « tes billets sont bien gaulés » que d’entendre « tu es bien gaulée ». J’ai changé.

  2. Molser 7 mai 2013 at 10 h 37 min #

    Ouai, vous êtes deux plumes bien gaulées. Sans me tripoter le zizi sur vos billets (voir le mec n°4), je passe facilement de l’émotion au sourire voir à la barre de rire en vous lisant. J’espère qu’un jour vous aurez l’inspiration de nous faire un billet à quatre mains, un genre de synthèse d’essence de best of des blogueuses qui en ont vu plus qu’à leur tour. Je dis ça, je dis rien.

    • lapreuveparmoi 7 mai 2013 at 11 h 45 min #

      On va en parler alors ! ça serait drôle, en effet.

Leave a Reply