Une certaine vision de l’amour.

13 mar

photo(12)

L’attente. Toujours l’attente. D’un truc bien, d’un message, de quelqu’un qui ne viendra peut-être pas. Ou qui, justement, peut-être viendra. Avec son lot de complications, d’implications, d’explications et de justifications. Finalement, à quoi beau attendre si on ne veut pas entendre ? et toujours ces incessants mots qui raisonnent. Qui disent que le choix n’est ni mauvais, ni bon, mais juste là. Et cette voix qui chuchote que ce choix mène droit dans le mur. Et cette envie, celle de croire, d’y croire, qui est là, tapie dans l’ombre, entrainant vers l’inconnu. L’envie d’y croire à nouveau. Quoi qu’il arrive. L’envie de croire qu’on peut croire. C’est la pire. Ça s’appelle l’espoir. L’espoir, ça tue non ? C’est insupportable mais c’est le cas.

Alors je suis là, à attendre. Je ne sais plus bien quoi, dans le fond. La seule chose sûre, c’est que je ne crois plus au lendemains meilleurs, aux happy endings, au bonheur inconditionnel. je crois en la construction de l’individu par le mal qu’autrui lui a fait. Ca s’appelle l’expérience. De celle supposée construire et donner des leçons. Dans la vie comme dans la mort. Dans la mort comme dans l’amour.

Mais, malgré tout, c’est là. Qu’on le veuille ou non, c’est une partie inhérente ç la nature humaine. On a beau le combattre, il est là, suintant par tous nos pores. Demandant à être exploité, mis en avant. Pas la peine de lutter, ni de sourciller. Même les pires d’entre nous se voient métamorphosées au contact de l’amour. Parfois en bien, oui. Souvent, ça fait ressortir le pire de nous-même. Le côté obscur si longtemps refoulé. L’amour, ça va plus loin que le romantisme. C’est la passion. Et la déception.

(J’ai retrouvé ce texte chez moi, sur papier libre. Je ne sais ni pourquoi je l’ai écrit, ni de quand il date)

One Response to “Une certaine vision de l’amour.”

  1. no 17 mars 2013 at 12 h 30 min #

    C’est vraiment bien écrit. Le 2ieme paragraphe est tellement juste. c’est un plaisir de te lire sur des textes tantôt drôles, tantôt mélancoliques enfin bref tout ce que tu écris. Continue!

Leave a Reply